L’haridelle automnale se tient en embuscade

L’haridelle automnale se tient en embuscade ;
Au vent crispé, dans des arbres sans mystère ;
Valse sourde et lente
De feuilles à peine roussies ;

Vaporeuse, indécise ;
À l’image du décor ;
Friponnerie d’été
Échappant à la mornifle ;

Dans un sommeil immense
De petites villes perdues ;
Je guette l’automédon ;
Accoudée à la claie.

Publié par Frédérique Torrès

Comédienne et Metteur en Scène professionnelle. Écriture : Plusieurs adaptations théâtrales à son actif.

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :