La nuit martèle les toits

La nuit martèle les toits ;
Parmi les buées ;
Mains pendant aux poignets de ma veste ;
Je frissonne au Noroit ;

Solénoïdes cérébraux ;
Au guéret de la mémoire ;
Taraudent mon cortex ;
Peu me chaut ;

Pâleur de primevères ;
Comme avenue d’ombrelles ;
Berce mon amnésie ;
Au son mélancolique des brisants.

%d blogueurs aiment cette page :