Falotes goguenardises

Falotes goguenardises,
Prolégomènes d’un récit sans saveur,
Élégiaque exhalation
D’une hydre opiniâtre ;

J’ai tamisé la fenêtre de peccadille,
Assourdi la clepsydre ;
La gouttière crevée morigène,
Coudoyant le crépusculaire…

Une coulée de soleil
Occultera le brumeux histrion ;
Sacolève, fleur de talipot,
Me ravisse à la rousseur citadine !

Publié par Frédérique Torrès

Comédienne et Metteur en Scène professionnelle. Écriture : Plusieurs adaptations théâtrales à son actif.

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :